Au-delà des couleurs 5

Benjamin, un peu en colère, pense à la couleur verte. Hop ! Lulu se trouve entouré d´orties. Benjamin lui dit: « Et maintenant, comment tu sors de là avec ce toucher vert ? » Lucien prend une ortie dans sa main et au grand étonnement de Benjamin, en fait une petite boule qu´il lui tend. Celui-ci neLire la suite « Au-delà des couleurs 5 »

Au-delà des couleurs 4

– C´est toi dans la maison?– Oui, c´est ma maison.– Et où sont tes parents ?– Dehors, ils pleurent…– Oh, c´est triste…– Comme dit mon papa: « C´est comme ça ! », viens on s´en va. On va essayer une autre couleur !– Mais, mais… Aussitôt dit, aussitôt fait, la maison et les pompiers ont disparu, ilLire la suite « Au-delà des couleurs 4 »

Au-delà des couleurs 3

Soudain, un éclair flamboyant tombe devant la maison. Le bruit du tonnerre est assourdissant, les murs tremblent. Benjamin crie d´effroi et commence à pleurer. Lucien le prend tendrement dans ses bras et le berce comme le ferait une maman. « N´ai pas peur, ça va passer, c´est l´orage. » Lui dit-il doucement à l´oreille. Les éclairs s´éloignentLire la suite « Au-delà des couleurs 3 »

Au-delà des couleurs 2

Les étincelles se dispersent dans ce noir de velours et bientôt, Benjamin peut voir un ciel étoilé, comme par une belle nuit d´été. « Cours ! », lui dit Lulu. Benjamin court et de ses pas aussi jaillissent des étincelles. Ces petites lumières se répandent dans le ciel comme un voile. Benjamin a fabriqué la voie lactée,Lire la suite « Au-delà des couleurs 2 »

Au-delà des couleurs

C´est le soir, il est temps pour Benjamin d´aller se coucher. Sa maman lui dit: « Allez, Benjamin, laisse tes voitures et va te laver ! » Benjamin n´a pas envie de laisser ses voitures, ni d´aller dans la salle de bain, tout seul, pour se laver les dents ; mais il sait qu´après maman, c´est papaLire la suite « Au-delà des couleurs »

Poésie à deux sous.

L’enfant joue, passionné et joyeux.Il entend et il sent, à sa façon, occulte,Tout ce que disent ou crient les adultes.Il quitte son cocon doux et soyeux, Pour revêtir une armure étincelante,Peau de dragon aux écailles multicolores.Sous les cris, elles tombent de son corps,Elles s’en vont à petits pas, chancelantes.

Déchirures

La femme de ma vie, intelligente, belle, drôle, une carrière prometteuse.Un sourire à fondre sur place, des yeux comme une fenêtre sur la mer.Elle est artiste, moi je suis comptable et pourtant… Pourtant, une soirée de février, éclot notre premier baiser.Ce bourgeon délicat se métamorphose en un corps à corps enflammé.Dieu sait, que les nuitsLire la suite « Déchirures »

Algérie ou le rêve des autres

Algérie. Algérie. Algérie. Souvenirs empruntés, rêves détruits, traumatismes empaquetés puis transportés pour suinter encore et toujours. Douleurs, plaisirs, couleurs, noirceur, bruits, silence, guerre, paix, paradis, enfer, honte, fierté, amour et haine.Algérie des contraires. Il y a un demi-siècle entrait en vigueur un cessez-le-feu signé à Évian, signe du destin ou clin d’œil de l’histoire, uneLire la suite « Algérie ou le rêve des autres »

J’ai vu

J’ai vu… La fête de la vie et celle de la mort, toutes deux s’éclaboussant d’enfantillages à l’embouchure d’une rivière d’Alaska.Les pêcheurs à la ligne, non pas à la ligne mais l’autre, d’une rive à l’autre qui s’ébrouaient, exultant à la moindre prise, le regard envahi de lumière en montrant celle-ci.Un saumon rouge et puissant,Lire la suite « J’ai vu »