Le contraire – le voyage vers le Sud

Le voyage vers le Sud.

Arrivé au saule, il fait un petit tour d’horizon mais personne n’est là pour l’accueillir, pas de Sophie.

« Ces méchants animaux me laissent tout seul ! » pense-t-il mais il regrette cette pensée immédiatement en se remémorant les instants d’une intensité rare qu’il avait vécus et partagés avec eux.

Résigné, il prend la route du sud, la route qui mène à la ville où travaille son père.

« Papa… »

Des larmes coulent sur son visage sans qu’il s’en rende compte mais il marche.

Au bout d’un certain temps qui lui paraît être une éternité, Tom entend des aboiements joyeux. Il presse le pas, certain de reconnaître Rex.

Il le voit courir dans une prairie. Il distingue également un jeune garçon qui lui jette des bouts de bois.

Tom observe le jeu en se demandant qui pouvait bien être celui qui joue avec Rex.

Il remarque alors que les jets se rapprochent de plus en plus du précipice qui plonge dans la rivière.

Tom se frotte les yeux, il croit comprendre, il sait !

Hier, il aurait pu avoir une idée pareille.

Le garçon et le chien se trouvent au bord de la falaise maintenant et le premier excite l’animal avec le bâton.

Puis, comme au ralenti, il lève le bras…

Tom hurle : « Noooonnn ! »

C’est trop tard, Rex dans l’excitation du jeu a perdu l’équilibre et tombe.

Le ninja s’élance, il court vers l’inconnu qui contemple le résultat de ses efforts en ricanant.

Il l’attrape par la manche et le secoue violemment.

« T’es pas bien dans ta tête ! »

Tom est furieux et il lève le poing pour frapper.

Son geste se fige lorsque l’autre se retourne.

En face de lui se trouve…

Tom…

Le double – « Mais… Mais tu es moi ? »

Tom – « Non… Je suis moi, pas toi ! »

Le double – « Comment tu t’appelles alors ? »

Tom – « Tom… »

Le double – « Ben oui. Alors tu es moi ! »

Tom – « Non ! Moi je ne suis pas méchant comme toi. Rex, je lui aurais jamais fait ça ! »

Le double – « Tu parles… Pffff ! »

Tom – « C’est vrai ! Avant peut-être, mais plus maintenant ! »

Le double – « Laisse-moi rire… »

Tom – « J’ai changé ! Je suis un ninja maintenant ! »

Le double – « Ahahahah, c’est pour ça que tu portes un sabre en plastique ? »

Tom exaspéré, envoie un coup de poing qui touche l’autre au visage. Il s’attendait à le voir s’effondrer, un peu comme le loup s’était volatilisé, mais l’autre ne rit que plus fort.

Le double – « Et la tortue alors ? C’était pas méchant ça ? »

Tom – « … … La tortue, c’était un accident. Je ne voulais pas lui faire du mal et puis de toute façon… »

Le double – « De toute façon quoi ? »

Tom – « Nous sommes amis maintenant ! »

Là, au grand étonnement de Tom, l’autre recule comme s’il avait pris un coup…

Tom qui n’est pas un imbécile, profite de la situation.

Tom – « Et puis l’aigle aussi ! »

Le double – « L’aigle ? »

Tom – « Le coq ! Le coq, c’est mon ami aussi ! »

Le double – « … »

Tom – « Et puis Félix aussi ! »

Le double – « Félix ? »

Tom – « Le chat de Mémé… Le chat dont la mémé est madame Ledoux ! »

Cette fois, l’autre tombe à terre, sonné.

Tom – « Et puis… Et puis… Et puis… »

L’autre se relève et se moque.

Le double – « Et puis Rex, c’est ton ami peut-être ? Et puis Gerbot aussi ? »

Il croit triompher quand Tom se saisit du pétard, lui met dans la main et allume la mèche.

L’autre blêmit.

Il essaye de se débarrasser de l’explosif, mais celui-ci lui reste collé en main.

Il regarde alors Tom droit dans les yeux avec un air de défi…

Le double – « Alors ça… Alors ça, c’est vraiment très très méchant ! »

BOUM !

Le pétard explose, Tom sursaute et l’autre disparaît dans un nuage de papillons multicolores.

Tom se laisse tomber sur son séant, les yeux dans le vague…

Il cherche à comprendre ce qui vient de se passer.

Il pense avoir failli. Le pétard se devait de l’aider dans cette mission périlleuse. Il n’avait pas retrouvé l’ami de Félix et s’était servi de son arme pour détruire une image, un reflet surgi du passé.

Tom pleure, c’est trop pour lui…

Il pleure longtemps, évacuant la tension accumulée, la fatigue, la colère…

Il pleure de ne pas pouvoir aller à la maison, retrouver ses parents et sa sœur aimée.

Il pleure aussi que le ninja ait échoué dans l’accomplissement de sa mission.

Comme le disaient nos ancêtres, le ciel lui tombe sur la tête.

Après une quasi-éternité de larmes, il va voir au bord du précipice.

Enfin, il est important que je vous précise que ce fameux précipice est en fait une rive abrupte qui tombe sur trois mètres.

Il ne voit rien, pas de cadavre de chien écrasé après une chute mortelle, pas même une trace de sang. Il pense que Rex a été emporté par la rivière…

Il pense au chien. Il aurait aimé devenir son ami à lui aussi. Finalement, les animaux quand ils parlent, ils ne sont pas si stupides que ça…

Tête basse, il prend le chemin du retour, le cœur serré à la pensée de ce qui l’attend.

En chemin, il passe par la maison, toujours aussi désespérément vide, inamicale et froide. Il se dirige enfin vers le saule, espérant y trouver une présence, un peu de vie…

« Je te dis qu’il a réussi ! »

« Et moi, je te dis qu’il a échoué ! »

« Non, il a réussi ! »

« Non ! Il a échou… »

« REX ! Reeex ! »

Tom se précipite vers le chien et l’enlace de toutes ses forces. Rex en éprouve quelques difficultés à respirer. Tom pleure à nouveau, de joie cette fois.

« Je m’excuse… Pardon Rex. Plus jamais… Plus jamais… Pardon. »

« Alors ? Tu vois. Il a réussi. » dit Sophie triomphante.

Rex, qui a le plus grand mal à se débarrasser de Tom, lui jette un regard noir, puis il s’écrit : « Tom ! Suffit ! Place ! Assis ! Couché ! Lâche-moi ! »

La tortue pouffe de rire, ayant toutes les peines du monde à se retenir.

Le chien sourit d’un air béat, réalisant la portée de ce qu’il venait de dire…

Et notre petit homme laisse sa bouche grande ouverte par la surprise évacuer un rire libérateur, dévastateur, un rire dont la puissance fait penser à celle de l’orage…

Quand le calme revient, Sophie prend la parole.

« Tom, je te félicite ! Tu as accompli quelque chose d’extraordinaire. Tu es un héros, un vrai ninja et bien des animaux de ma connaissance devraient prendre exemple sur toi. » dit-elle en jetant un regard appuyé dans la direction de Rex.

« Mais ? J’ai perdu le pétard… »

« Non Tom, tu n’as rien perdu. »

« Mais l’ami de Félix que je devais aider ? Je ne l’ai même pas vu… »

« Il est là à côté de toi. Tu l’as aidé comme chacun de nous. Tu as fait disparaître la menace qui pesait sur nous. »

« Je ne comprends rien… »

« Tu comprendras plus tard ninja. Maintenant, il est temps de te mettre en route vers l’ouest pour le rencontrer. »

« Rencontrer qui ? Je suis si fatigué… »

« Celui qui était dans ta chambre, celui qui te fait peur. Rex viendra avec toi et il te donnera de précieux conseils. Écoute attentivement tout ce qu’il te dira. »

« Et après ? »

« Tu vois… Ce qui se passera après, je ne peux pas te le dire. Je ne serai plus là… »

« Plus là ? »

« Mon Tom, mon bon ami. Tu as déjà oublié ? »

« … »

« Ne sois pas triste. Je pars avec le cœur plein des merveilleux instants que tu nous as donnés. Merci Tom… Je ne t’oublierai jamais. »

Sophie n’est plus là…

Sa présence, calme, rassurante et si lente a disparu.

« Viens Tom, il nous faut partir ! »

Texte : copyright Thierry Benquey – tous droits réservés.

Image : James Ward R.A. – 1811 – Wikimedia Commons – Domaine Public

A suivre

Publié par Thierry

Auteur... de blog, oui. De livres, aussi. "Jenseits der Farben" auto-édition en Allemagne, devenu "Au-Delà des Couleurs" spectacle de marionnettes. "Le Rocher" édité en France, devenu spectacle de marionnettes également. Autres publications ? Sur ce blog, sinon deux contes à retrouver dans ces pages dont l'éditeur s'est retrouvé en faillite avant impression : "Le Contraire" et "Tatewin"

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :