La mort est abolie. (7)

Du 16 05 2008 § 4 Commentaires § Mots-clefs : ,

Hackcenter, Chaos Communication Camp, Finowfurt 2007

Je saisis le lien que m’avait donné Achim et je suis transporté à l’instant dans un local que je ne reconnais pas.
Il y a là un comptoir avec une sonnette comme celles des hôtels du temps jadis.
Une porte s’ouvre pour laisser passer la Frieda de la dernière fois.

« – Ah ! Monsieur Herbert, vous êtes attendu !
– Attendu ? Mais je croyais que Monsieur Schroeder était décédé.
– Oui, c’est correct. Mais vous nous sous-estimez Monsieur Herbert. Vous croyez comme la Sonya qu’on peut détruire une organisation comme la nôtre en liquidant sa direction. Les années 80 et 90 ont beaucoup appris à nos membres sur notre fragilité et nous avons restructuré notre organisation sur le principe des groupes de résistants de la deuxième guerre mondiale.
– Ah …
– Suivez-moi s’il vous plaît et veuillez vous sentir ici comme chez vous. »

J’accompagne Frieda en lui glissant à l’oreille que j’étais partant pour un cyber.
Elle me répond qu’elle est un adolescent de treize ans dans le civil et que ses besoins sexuels sont satisfaits par le travail manuel.
Je m’excuse platement.
Elle ouvre une porte qui surgit de nulle part. Celle-ci s’ouvre sur le paysage de haut plateau que je connais déjà.

Je m’installe confortablement et j’aperçois un point noir au loin. Il grossit rapidement et je distingue un avatar de fée Clochette.
Je lui souris.

« – Bonjour Adrian, vous permettez que je vous appelle Adrian ? Appelez moi Clo !
– Adrian me convient parfaitement. Clo, j’aurais quelques questions à vous poser.
– Excusez-moi Adrian, mais je prendrai la parole la première, je pense que vos questions trouveront une réponse dans ce que j’ai à vous dire. Nous avons été contacté par… Par un mort.
– Pardon ?
– Ne m’interrompez pas, c’est déjà assez difficile pour moi de m’y retrouver. La créature que vous avez aperçu dans nos locaux, lors de votre dernière visite, est une personne X qui est décédée il y a de cela cinq ans. Elle ne veut pas nous donner son identité mais nous a révélé qu’elle était le premier cobaye de la Sonya qui soit mort de l’ingestion de la gélule rouge.
– Vous croyez à ce genre de contes ?
– Laissez-moi poursuivre ! Elle nous a sommé de ne rien tenter contre la Sonya. Nous sommes en train de débattre activement pour peser le pour et le contre. Cette personne n’est pas la seule dans son état, toute personne qui a ingéré la gélule se trouve maintenant dans le Web. Il y a deux groupes, enfin trois. Le premier groupe, celui de X, milite pour que le Web reste ce qu’il est. Le second groupe milite pour sa destruction et la vengeance contre la Sonya et le troisième groupe est composé d’identités non complètes que nous dénommons les fantômes. Pour une raison encore inconnue, leur transfert ne s’est effectué que partiellement et ils en souffrent. »

Elle me laisse le temps pour intégrer ces informations et reprend la parole peu après.

« – Vous avez certainement remarqué qu’en shuntant le login, vous pouviez opérer dans le Web sans revêtir d’avatar ?
– Oui, c’était une de mes questions.
– C’est lié au fonctionnement de l’INI. C’est la raison d’être de la page de login, la Sonya connaissant parfaitement le problème.
– Problème ?
– Oui, l’avatar est votre IP. Pour le Web, vos données sont reconnaissables lorsque votre IP est visible. Il semblerait que l’INI abolisse cette règle, comme du temps du premier Internet, lorsque les proxys vous permettaient de surfer anonymement. Enfin, dans le principe seulement. C’est en fait beaucoup plus compliqué que cela bien sûr. Quoiqu’il en soit, sans IP, vous êtes incontrôlable et pouvez accéder avec un peu de pratique à tous les services dans le plus strict anonymat, même si ceux-ci vous ont été interdits auparavant par le Webmaistre.
– Je comprends mieux ce qui m’est arrivé tout à l’heure.
– Ce que j’ai à vous communiquer est extrêmement important et je vous demande de ne pas m’interrompre. Le courriel à l’origine de l’affaire est une publication du deuxième groupe. C’est la raison pour laquelle le gourou du premier groupe est entré en contact avec nous pour nous exposer sa vision du futur.
– Du futur ?
– Oui, de l’avenir. Ce que je vais vous révéler maintenant est digne du meilleur roman de science-fiction jamais écrit et semble relever d’une imagination plus que fertile. Pourtant, nous avons de bonnes raisons de croire que c’est la vérité. Tout au moins, un des aspects de la réalité. Sachez Monsieur Herbert que la mort est abolie depuis la mise en vente de l’INI
– La mort est abolie ???
– Oui, enfin pour les personnes qui ont acheté l’INI. Lorsque l’on prend la gélule rouge, il est question du temps plus ou moins long qui est nécessaire à la dissolution de l’INI par l’organisme. On doit alors perdre accès aux services progressivement.
– Vous savez déjà que la Sonya m’a contraint de l’avaler ?
– Oui ! C’est la raison pour laquelle nous vous révélons ceci aujourd’hui. La perte progressive d’accès est un phénomène physiologique. Les connexions synaptotroniques établies par la nano étant peu à peu digérées par l’organisme. C’est là, la source du problème, enfin, de l’évolution.
– Évolution ? Je ne comprends pas.
– Nous avons des difficultés à nommer correctement ce processus. L’INI est conçue pour vous donner accès au Web dans son intégralité et dans sa logique de machine, elle considère les problèmes d’accès comme des erreurs du système et procède à un genre d’upload des parties manquantes.
upload ? J’ai de plus en plus de mal à vous suivre.
– Si l’INI était détruite en un instant et non progressivement, nous n’aurions pas cette conversation. Mais elle est détruite très progressivement et réagi en machine. Lorsque la dissolution est complète, la nano disparaissant en dernier, votre personnalité est entièrement uploadée et c’est ce qui vous tue. Votre corps n’étant plus qu’un amas de cellules sans coordination. Votre corps meurt. »

Image – Hackcenter, Chaos Communication Camp, Finowfurt 2007 – Paolo Didoné – 11/08/2007 – Licence :

Licence Creative commons bysa

Bouton lire la suite

{lang: 'fr'}

4 Commentaires

  1. odile dit :

    crois-ru que cela soit possible .. que notre esprit soit absorbé par le virtuel ?

    • tby dit :

      @ Odile : Certaines personnes sont déjà dans ce cas, bien entendu, ils restent dans leurs corps mais leurs esprits ont déjà été absorbés par le virtuel.

  2. Odile dit :

    coucou,

    il y a 2 mois , je t’interrogeais sur la réalité de l’effet du virtuel …
    aujourd’hui pour subir … combattre .. les effets dévastateurs que peuvent s’autoriser les dites personnes … je témoigne .. qu’il est très difficile … mais peau cible .. de neutraliser et terasser ces écumeurs du web!
    bon il faut avoir la chance .. une botte secrète .. un Rhésus à@ …sain(t)!
    sourire de came à yeux
    belle journée ensoleillée
    Odile

    • tby dit :

      @ Odile : Bonjour Odile. Oui, le virtuel est un monde en soi, avec ses propres règles et fonctionnements. Je pense bien qu’il est très difficile de neutraliser les nuisibles, quoi que cela soit possible, il y a aussi des lois.
      Belle journée, je t’embrasse. Thierry

Laisser quelques mots