La mort est abolie. (2)

Du 16 05 2008 § 5 Commentaires § Mots-clefs : ,

Cropped screenshot of Humphrey Bogart from the trailer for the film The Big Sleep

Je visualise un écran sur le mur et les news apparaissent dans ce cadre.

« 01 Décembre 2025.
Communiqué de l’ONU, équipe scientifique de la mission «Comeback» au Pakistan:
Le porte-parole de la mission «Comeback» déclare que les zones vitrifiées des anciennes installations nucléaires du Pakistan, bombardées en 2009, sont déclarées impropres à toute activité humaine pour des milliers d’années. La mission publiera son rapport définitif dans une quinzaine de jours. Il déclare par ailleurs qu’il semblerait que les zones attenantes soient accessibles, le taux de radio-activité y étant légèrement supérieur à la normale et les animaux prélevés sur les lieux ne présentant pas d’anomalies ou de signes de dégénérescence.
Communiqué de l’ONU, secrétariat général:
Le porte-parole du secrétaire de l’ONU déclare qu’une commission spéciale se réunira dès la publication du rapport de la mission «Comeback», afin de juger de l’opportunité de l’ouverture des zones attenantes aux réfugiés du Bangladesh dans les plus brefs délais. Il est urgent de trouver une solution au problème de ces gens, les derniers affrontements dans les camps de réfugiés ayant fait des milliers de victimes. »

Je repense à ces temps furieux du début du siècle, laissant les news déverser leur dose de fiel. Un vote au Pakistan, le chaos qui s’ensuivait à cause des fraudes massives. La répression et enfin le coup d’état de ces fondamentalistes religieux proches d’Al Qaida. Le bombardement atomique des installations nucléaires ne tardait pas, le gouvernement Obama ne pouvant accepter que des « terroristes » ne possèdent l’arme ultime. Obama, un nom qui résonne maintenant comme celui d’Adolf Hitler. La catastrophe de la campagne d’Iran et la guerre civile aux États-unis. La naissance de la confédération Nord-Amérique, le Mexique, le Canada n’ayant pas survécu au chaos américain, ni à la montée des eaux. L’océan avalant des millions de kilomètres carrés de terres fertiles. Les deux milliard de victimes de ces temps obscurs qui permettaient aux autres de survivre, des chiffres hallucinants, une époque hallucinante. Le gouvernement fantoche de l’ONU, mon patron, vérolé par les lobbies, corrompu par les multinationales. Un gouvernement planétaire qui s’efforçait de donner une apparence d’ordre et de justice dans un monde qui s’en allait en lambeaux putréfiés. Le deuxième internet, plus puissant, plus performant qui avait la prétention de supplanter le réel. Les interfaces bioniques, les progrès cannibales de la médecine qui permettaient aux riches de se régénérer à partir de cellules d’embryons. Les réfugiés climatiques et les nouvelles maladies terrifiantes. Plus personne de censé ne voulait mettre un pied dans la réalité.

Je suis un privilégié. J’ai du travail, j’ai un appartement, j’ai une interface INI et j’ai des millions d’amis, des avatars comme moi.

« Arrête de geindre, il faut positiver et puis tu as du travail ! »

D’avoir pensé trop fort au mot travail me transporte au commissariat des affaires virtuelles.
En sphinx…
Les collègues se marrent et je retourne illico au login pour revêtir mon costume de travail: “Humphrey Bogart en Philip Marlowe”. Nostalgie…
Je suis flic.

« Adrian! »
La voix du chef de service me transporte dans son local.
L’avatar de mon boss me surprendra toujours, je me trouve face à un guerrier Masaï.

« – Chef ?
– J’ai là un rapport sur le CCC, vous connaissez?
– Oui, je suis né en 1985.
– Vos précisions temporelles m’importent peu Adrian. Faites-moi connaître votre date de naissance lorsque vous prendrez votre retraite. Il semble que ces petits drôles fassent courir le bruit que l’INI n’est pas fiable et que les hackers menacent la vie des clients de la Sonya.
– J’ai reçu un courriel en ce sens, ce matin.
– J’ai une plainte de la Sonya Corporation concernant ce CCC. Vous allez dans leur locaux et voyez ce que vous pouvez en retirer!
– Quelle est la position du commissariat ?
– Pardon ?
– Oui, je veux dire dans quelle direction dois-je orienter mon enquête ?
– Adrian… Qui paye votre salaire ?
– Bien chef, vous avez un lien ?
– Oui, là sur mon bureau ! »

Je prends le lien en main et je me retrouve aussitôt dans les locaux du CCC.
Mon regard se pose sur une fille magnifique, une Frieda mythique.

« – Bonjour cher avatar.
– En quoi puis-je vous être utile ?
– Je voudrais voir votre catalogue et obtenir un rendez-vous avec un dirigeant.
– Pour notre catalogue, veuillez prendre la porte qui se trouve sur votre droite. Pour le rendez-vous, je vous demanderais de bien vouloir me communiquer l’objet de votre requête.
CAV, c’est pour une enquête.
– Merci, je prends contact avec notre direction. »

J’ouvre la porte en question et je pénètre dans un jardin, l’air est doux et emplit de parfums délicats, la rose, une pointe de lilas.
Des rangées de terre retournée, ils présentent leurs produits comme des légumes. L’humour de ces freaks de l’informatique. Ils ont un peu forcé la dose.
Je cherche leur firewall. Là, un petit panneau. Je tire sur le feuillage qui sort de terre et prends connaissance de leurs innovations. C’est la version 4.0.01 du logiciel, elle date de trois jours et ne concerne que les interfaces INI. Ils prennent l’affaire au sérieux les bougres.
J’effectue un virement et range le légume dans ma poche, il me faut désinstaller le firewall Sonya pour installer le CCC. Je veux bien me mettre à nu, mais à la maison.
Je sors du jardin et je constate que Frieda n’est plus là.
Dommage, je lui aurais bien proposé un cyber.
Attendre ?
Je survole le comptoir d’accueil et me dirige vers la porte qui se trouve derrière.
Je l’ouvre et je vois un être bizarroïde et transparent qui me regarde d’un air surpris.
Je veux ouvrir la bouche, mais voilà qu’il se fond dans le décor virtuel.
Je n’ai jamais rien vu de pareil.
Un hacker particulièrement doué ? Une de ces créatures de légende des blogs paranoïde ?
C’est alors que j’entends derrière moi une voix qui me demande: « Je peux vous aider ? »

Image – Cropped screenshot of Humphrey Bogart from the trailer for the film The Big Sleep – 1946 – Licence :

Domaine public

Bouton lire la suite

{lang: 'fr'}

5 Commentaires

  1. edouard dit :

    Paranoïd Androïd, un succédané de Radiohead nucléarisé?

  2. yannick dit :

    Salut Thierry,
    me voila encore accroché. l’humanité s’accroche à la vie malgré l’état de la planète, catastrophes nucléaires, climatiques, guerre: ce futur n’est pas très gai. pourtant parmi ce chaos, il semblerait qu’il va y avoir de l’action avec Adrian, « Un privé chez les hackers ». je poursuis…

    • tby dit :

      @ Yannick : Sourire. J’aime bien ce texte sans etre sur de sa réussite, j’ai lu beaucoup de cyber-punks fut un temps et c’est en quelque sorte mon hommage.

  3. odile dit :

    La chute est tellement inattendue … que je suis hilare …
    et comme j’ai une imagination fertile … et que c’est mon quart d’heure armoricain … j’ai des images très drôles … genre bd …

Laisser quelques mots