La bête. (5)

Du 21 10 2008 § 7 Commentaires § Mots-clefs : , ,

Anges

A l’ouest…

Cellule de coordination des services intérieurs et extérieurs.
Réunion extraordinaire des services :
DGSE, UCLAT, DCRI, DRM, Monsieur le ministre de l’intérieur.
Observateurs : DNRED, TRACFIN, DAS, DPSD

« – Mesdames, Messieurs ! Un peu de calme s’il vous plaît. Comme je vous le disais, des rumeurs font état d’un attentat terroriste prévu pour le soir du second tour des présidentielles. Ces rumeurs sont colportées par un groupe agissant en France et en étroite relation avec les nationalistes albanais du Kosovo. Je vous prie de consacrer tous vos efforts pendant le peu de temps qui nous reste, à recueillir des informations auprès de vos taupes infiltrées dans les réseaux islamistes et les organisations d’extrême-gauche et d’extrême-droite. Les observateurs de la douane et du TRACFIN sont priés de mette leur service respectif à contribution.
– Dans quelle mesure ?
– Une opération de ce type se doit de bénéficier d’un certain volume logistique et financier, ce qui a peut-être échappé à vos services dans le cadre routinier pourrait se révéler de première importance pour l’affaire qui nous préoccupe.
– Avez-vous des précisions quand aux cibles ?
– Tout ce que nous avons est dans le dossier qui vous a été remis. Je veux voir demain matin une personne de chacun des services ici présent se présenter à la cellule de crise du ministère de l’intérieur. Tous les moyens possibles seront mis à la disposition de cette équ…
– Mais demain c’est dimanche !
– Pardon ? »

Silence soudain…

« Au travail ! »

A l’est…

« – Goran ? Ici Dragomir ! Où en êtes-vous ?
– Le paquet est en route.
– Tu vas recevoir un billet d’avion pour Chicago. Tu prends en charge les opérations là-bas.
– Bien ! »

Je m’allume une cigarette, la tension nerveuse qui s’est emparée de moi depuis quelques temps a brisé ma volonté. J’ai repris la cigarette.

« – Radmilo ? Dragomir ! Ils sont en route. Vous devez vous mettre à leur disposition et aucun de tes hommes, toi compris ne doit prendre part à l’opération. Vous ne vous occupez que des aspects logistiques et financiers, c’est bien compris ?
– Reçu ! Mais pourquoi ?
– C’est déjà beaucoup trop que vous sachiez qui est la cible.
– Qui sont-ils ?
– Des gars de la garde du Tsar Lazar.
– Bien ! »

J’écrase fébrilement la cigarette pour en allumer une autre aussitôt.

« Dunja ! Ça vient la nouvelle puce pour mon téléphone ? »

Chaque jour un nouveau numéro, aussi bien pour moi que pour mes hommes. Un truc ingérable sans notre Dunja, notre mémoire et la compagne que je me suis choisi.

A l’est, dans la maison de dieu…

« – Mes plus humbles salutations respectueuses Archimandrite.
– Bonsoir Bojan.
– Puis-je apprendre les raisons de ma convocation ?
– Ce sont vos hommes que ceux de l’Obraz ont recruté pour la France ?
– Oui Archimandrite, mais comment savez-vous ?
– Tu es fidèle à cause ?
– Bien sûr, je donnerai ma vie pour elle.
– Ta vie m’est trop précieuse mais je veux celle de tes hommes lorsqu’ils reviendront.
– Mes hommes ? Mais…
– Suffit ! Tu t’en occuperas personnellement et ensuite tu enverras tes meilleurs éléments nettoyer les cellules de l’Obraz en France, aux États-unis et en Roumanie. Tu connais Dragomir ?
– Oui, c’est leur coordinateur.
– Tu iras le visiter aussi au retour de ta troupe.
– Bien ! Mais c’est la fleur de la Serbie qui doit disparaître.
– Regarde cette enveloppe sur mon bureau.
– Je vois.
– C’est une lettre du patriarche qui n’est destinée qu’à toi. Tu peux l’ouvrir et la lire. Ensuite tu la jetteras dans la cheminée qui se trouve derrière toi.
– Bien Archimandrite. »

Il prend la lettre et lit, relit même. Je vois son visage s’éclairer. J’aime bien ces hommes simples. Il se lève enfin et jette le papier au feu, non sans l’embrasser auparavant.

« Tu peux disposer ! »

Il se retire sans un mot.
Je suis fourbu et triste.
Triste de condamner à mort ces hommes qui combattent pour toi mon Dieu. Je puise de la force à la pensée que je ne condamne que leurs corps. Je puise de la force à la pensée que leurs âmes trouveront refuge auprès de toi. Je te remercie Seigneur de m’avoir choisi de par le vaste monde, entre les multitudes de l’humanité pour te servir sur cette terre, pour devenir l’instrument de ta volonté. Amen.

Image – Icon, Museum of the Romanian Peasant, Bucharest, RomaniaJoe Mabel – 2006 – Licence :

Licence Creative commons bysa

Bouton lire la suite

{lang: 'fr'}

7 Commentaires

  1. lubesac dit :

    Cà commence à sentir les traquenards et les coups bas!Quelle politique!

  2. Patrick dit :

    manipulations, coups tordus, complot, énigmes en tous genres se mêlent pour notre plus grande réjouissance…
    Amitié.
    PAT

  3. dédé dit :

    Bonjour Thierry,

    Cellule de crise évidente à l’Ouest, pour gérer en urgence, toutes les d.d.. du ministère de l’intérieur.
    Les taupes, tapies dans l’ombre, se retrouvent sous haute surveillance.
    Même pour des raisons d’état, les fonctionnaires n’aiment pas travailler le dimanche.

    A l’Est, le colis est en route ( espérons que la paire de jumelles est bien emballée ).

    A l’Est, dans la mosquée, l’homme instrumenté par la voix de dieu, est déterminé à envoyer ses hommes à la mort corporelle, mais pas à celles de leurs âmes ( ce qui est rassurant ).

    Avec impatience, j’attends l’opération nettoyage des cellules occidentales.
    Et le suspens continue, avec le savoir faire de l’auteur.
    Amitié.
    dédé.

    • tby dit :

      @dédé
      Salut mon Dédé.
      Un exercice difficile finalement que de vous amener là où je le désire.
      J’ai fin i l’écriture hier mais je dois retravailler les 6 derniers articles, je ne suis pas satisfait.
      Amitié
      Thierry

  4. Odile dit :

    A l’ouest .. c’est l’état de siège …
    alors qu’à l’est .. le siège est léthargique …avant le grand lessivage au karcher …
    classique comme méthode … mais efficace ….

Laisser quelques mots