Guest : Batdaf se présente

Du 15 11 2008 § 11 Commentaires § Mots-clefs : , , , ,

Si tu croyais que tout le monde il est beau et tout le monde il est gentil

Batdaf va te raconter sa vie. Pas sur mon blog, il a aussi un chez lui. Il va d’abord se présenter, c’est comme ça qu’on fait chez les gens biens et puis après il va te raconter une partie de sa vie. Et quelle vie… Si tu pensais que les truands avaient quelques choses de romantiques, alors lis mon ami.

 

Les chemins de la destinée sont parfois tortueux… Notre naissance nous promet socialement, culturellement, historiquement, un certain devenir, et normalement, aussi sûrement que nos pas nous mènent vers le trou, nous nous dirigeons vers un avenir correspondant à nos origines. Et puis parfois, l’un découvre l’Amérique, l’autre crée un empire industriel ou financier, le troisième met l’Europe à feu et à sang ou renverse les Tsars et invente l’URSS… Nous ne devenons pas toujours ce pour quoi nous étions nés…

Moi je suis né bourgeois, peut être même grand bourgeois… Mon père était un avocat renommé ma mère dirigeait une école privée, les fées de l’argent et du pouvoir avaient été conviées à mon baptême… malheureusement mes parents avaient oublié d’inviter la fée Révolte … elles s’est bien vengée en glissant dans mon biberon la potion Sex Drug & Rock’n Roll…

Du coup l’adolescent, puis le jeune homme, fait pour être à son tour un bourgeois respectable est devenu un sacré fouteur de merde… Dès 19 ans je faisais mon premier séjour en prison puis tout s’est emballé… voyou, militaire, révolutionnaire, pseudo-aventurier, drogué, dépravé, videur, escroc, j’ai eu plusieurs vies… et puis à trente ans j’ai vraiment mal tourné… je suis devenu prof de français dans un lycée privé… J’étais à nouveau confronté à cette bourgeoisie au ventre mou que j’ai toujours instinctivement détestée, sans qu’elle m’ait d’ailleurs jamais vraiment fait de mal… Si je suis honnête, et tu verras que j’essaie de l’être, je dois bien reconnaître que j’en ai plutôt profité pendant une grande partie de ma jeunesse et que l’éducation et la culture que j’ai reçues grâce à elle m’ont probablement tenu en vie dans des moments difficiles… Quoiqu’il en soit, face aux enfants de mes anciens copains, j’ai essayé d’être un porteur de révolte, d’être le ver dans le fruit d’une jeunesse trop sûre de ses avantages et peu consciente de ses devoirs de classe… Y suis-je parvenu ? Je ne le crois pas… mais j’aurais essayé, pour le moins, de les déranger dans leurs douillettes certitudes…

Si tu me fais le bonheur de me lire dans les semaines qui vont suivre, je vais te raconter des histoires parfois violentes, dures, choquantes… j’essaierai d’y mettre la dose d’humour nécessaire pour ne pas tomber dans le pathos ou la caricature. Tout ce que tu vas (peut-être) lire est vrai, nulle invention dans mes récits… de la réalité pas toujours très propre comme les endroits où j’ai vécu et les gens que j’ai rencontrés… Je te parlerai peu de ce que j’ai fait pour en arriver là… d’abord parce que mon objectif n’est pas de me raconter, mais de décrire un monde qui existe autrement qu’au cinéma ou dans les romans, ensuite se raconter c’est souvent commencer à mentir, à embellir ou à dissimuler… Je ne suis pas un héros, loin de là… je n’ai jamais été une « pointure », dans aucun des milieux que j’ai fréquentés, mais j’en ai connu quelques unes…

Je vais te raconter, de l’intérieur, la prison, la violence, la méchanceté, la guerre, le vice souvent et rarement la vertu, la bêtise, la jalousie, n’y vois aucune apologie d’un monde trop souvent romancé, romantisé et embelli par des gens qui ne l’avaient côtoyé que dans des dîners mondains ou des bars à michetons… et surtout, si tu as moins de vingt ans comprends bien que ce que fut ma vie n’a rien de séduisant, que quelques rigolades se paient d’années de larmes, de souffrance, de peur, de solitude… Les voyous sont presque toujours des imbéciles, leur vie est courte et bien souvent douloureuse et j’en ai connu dont la mort fut terrible… Crois moi, le jeu n’en vaut pas la chandelle…

Maintenant si ça t’amuse, si t’as le coeur bien accroché je vais te raconter… et si t’aimes le saignant, tu vas en avoir…

Bouton lire la suite

Batdaf

Premier chapitre de «Bienvenue en enfer» en cliquant sur A bientôt…

 

{lang: 'fr'}

11 Commentaires

  1. J’ai envie de lire la suite…Encore grâce à Thierry, merci !

  2. insolite85 dit :

    Bon ça s’annonce agité.
    Allons voir la suite…en enfer !
    Bonsoir Thierry

  3. tby dit :

    @Véronique Grausseau: Sourire et j’en ai encore quelques uns en magasin
    Amitié
    Thierry

  4. tby dit :

    @insolite85: Merci de ton passage.
    La suite est infernale. Peut etre pas sur ce passage quoique mais sur son blog
    Amitié
    Thierry

  5. Gilles Arnaud dit :

    Salut Thierry et Batdaf,

    J’aime cette approche : on nous prévient que ça va remuer puis, quand le plat de résistance arrive, on a l’impression de ne pas avoir été assez prévenu. L’auteur arrive à nous posséder dès les premiers mots, les premières inflexions d’un ton qui s’impose avec décontraction et un sacré culot.

    Si Thierry n’était pas là…

    Amitiés
    Gillou

  6. tby dit :

    @Gilles Arnaud: Bonjour Gilles. Je savais que Batdaf plairait à mes lecteurs. C’est pas du Papillon, c’est pas du Mesrine, c’est du Batdaf, c’est du vrai et s’il ne le renie pas, il n’en est pas fier. Prends plaisir à la lecture.
    Amitié
    Thierry

  7. Sigouline dit :

    C’est qui ce mec, il est fou !! Je retourne dans mon couvent.J’suis de corvée de patates…

  8. tby dit :

    @Sigouline: Dans ton couvent ? Toi tu nous couves quelque chose…
    Sourire et amitié
    Thierry

  9. dédé dit :

    Bonsoir Thierry,

    Si je comprends bien, nous allons nous retrouver dans une boucherie, où la viande est plutôt servie saignante, voire même faisandée.
    Je vois déjà l’émoglobine jaillir sur mes lunettes.
    Bon, je prends mon courage à deux mains et je mets une tenue de médecin légiste, pour faire l’autopsie de l’écriture de « Batdaf ».
    Amitié.
    dédé.

  10. tby dit :

    @dédé: Hémoglobine, grand sentiment, coups bas, la vraie vie quoi.
    Amitié
    Thierry

  11. Batdaf, le bad boy de MS??? Alors, à la suite…

Laisser quelques mots