Dialogue imaginaire avec ma fille 1

Du 27 02 2009 § 29 Commentaires § Mots-clefs : ,

Le jour des morts

– Papa, c’est quoi la mort ?
– …
– Paaapaaa ! C’est quoi la mort ?!
– Je réfléchis…
– C’est quoi réfléchir ?
– C’est comme le miroir, il réfléchit lui aussi. C’est renvoyer une image et puis mentir un peu aussi.
– Mais tu m’as dit que c’était pas bien de mentir…
– Tu as raison, je l’ai dit.
– Alors toi tu peux mentir et pas moi ?
– Je ne parlais pas de ces mensonges là.
– Je ne comprends rien…
– C’est normal mon amour, tu dois grandir.
– Alors grandir c’est mentir ?
– …
– Tu réponds pas ?
– Je réfléchis…
– Encore ?
– Méfie-toi de ceux qui répondent trop vite.
– Pourquoi ?
– Parce que ce sont des réponses toutes faites.
– Et alors ?
– Elles ne sont pas réfléchies.
– Donc ils ne mentent pas ?
– …
– Tu réfléchis ?
– Oui.
– C’est ennuyeux réfléchir.
– Si tu veux. On fait ça quand on est grand.
– Si grandir c’est ennuyeux, je préfère rester petite.
– Tu sais quoi ? Je crois que tu as raison…
– C’est quoi la raison ?
– C’est poser des questions.
– Ah bon ? Alors j’ai raison.
– Oui parce que tu es petite.
– …
– Qu’est ce que tu fais ?
– Je réfléchis…
– Ah… Tu grandis ?
– Oui je crois.
– Et alors ?
– Comment veux tu que je réfléchisse si tu me poses des questions tout le temps ?
– …
– Papa ? Si on jouait avec les Barbies ?
– Tu ne préfères pas jouer avec les animaux de la ferme ?

Image – Dia De Muertos Xochimilco DF Mexico –
Gengis Kang
– licence :

Domaine public

Bouton de la page d'accueil

Bouton de la page des textes libres

{lang: 'fr'}

29 Commentaires

  1. Dialogue imaginaire avec ma fille 1 dit :

    […] la suite : Dialogue imaginaire avec ma fille 1 Cet article est sur : Le blog de Thierry […]

  2. Sandy dit :

    Bonjour,

    Bien qu’imaginaire, ce dialogue est tout à fait réaliste…
    Pas facile de répondre à des questions aussi profondes, de calmer les angoisses ou plus simplement de contenter une curiosité enfantine lorsqu’on ne sait pas soi-même par quel bout prendre la chose!
    Grandir, réfléchir puis grandir encore… ce n’est pas que l’apanage de nos petits, nous aussi, nous continuons à grandir à leur contact (ou nous redevenons petit c’est selon…).
    Bref, ce texte me fait sourire… jaune… la mort est la nouvelle interrogation de ma fille et je cherche comment lui apporter une explication pas trop bancale…
    D’ailleurs, dans le texte, il n’y pas de réponse directe mais je parie que la question risque de ressurgir lors du jeu avec les Barbies ou avec les animaux de la ferme (…on m’a fait le coup!!!).
    Bon, la prochaine fois, j’entraîne ma fille dans une histoire de miroir qui réfléchit et qui ment…

    Bonne journée!
    Sandy

    • tby dit :

      @ Sandy : Mes réponses à ces questions restées sans réponses viendront à la prochaine édition. Là je suis malade. Alors plus tard. Amitié. Thierry

  3. Sandy dit :

    Bon rétablissement!!
    Amitiés,
    Sandy

  4. pandora dit :

    C’est mignon tout plein cette fraicheur d’enfant et ces questions pas si naïves que ça…
    Est-ce que grandir c’est mentir?
    Soigne toi bien
    Bon week end ;-)

  5. BLAS dit :

    j’adore amigo !

    peut etre les reponses sont dans les questions …

    bisous à miss barbie

  6. delphine alpin ricaud dit :

    Thierry,

    privée d’Internet depuis quelques temps, j’avais oublié de venir sur ton blog lors de ton dernier passage chez moi. c’est avec grand plaisir que je le découvre aujourd’hui. A très bientôt et merci !

  7. insolite85 dit :

    Bonjour Thierry,
    Pas si imaginaire que cela ! Ah que cette logique implacable des enfants est embarrassante parfois pour les adultes.
    Amitiés

    • tby dit :

      @ Insolite : Bonjour mon ami, effectivement c’est juste la forme du dialogue qui est imaginaire mais les questions sont bien réelles et les réponses parfois aussi. Amitié. Thierry

  8. callivero dit :

    c’est ça la philosophie, poser des questions, sans savoir si on trouvera les réponses…

  9. Ah les papas!!! Et les enfants, ils en demandent des choses et nous ne sommes jamais à la hauteur, nous aussi pourtant, petits, nous avons posé toutes ses questions et il semblerait que personne ne nous ait donné les réponses, puisque nous les avons pas… Et si être adulte, c’était seulement garder le sens du mystère, et être enfant, c’était juste par un tacite accord, être complice des adultes… Très beau dialogue

  10. Seb dit :

    Merveilleux! On passe tous par la…et tu t’en tires admirablement…surtout parce que tu reflechis!!!
    Bisous et take care.

  11. dit :

    bé j’en prend de la graine, si tout se passe bien mi-juin je serais papa, et bientôt après j’aurais à faire face à des questions aussi simples et profondes que celles-ci ! je ne sais pas si j’aurais autant de réparties dis ! salut Thierry bises à ta pitchoune.

    • tby dit :

      @ Tô : Mon ami, la nouvelle que tu me laisse comme un oiseau nouveau-né au creux de la main me remplit de joie. Je lui ferais un nid d’ouate sucrée et de plume de phoenix en mon coeur. Le plaisir que va avoir cet enfant lorsqu’il pourra t’écouter chanter ou lorsque tu lui raconteras des histoires comme toi seul sait le faire. Les réponses à ma fille sont imaginaires donc je te fais confiance pour avoir une meilleure répartie. Merci de ce plaisir intense que tu m’as procuré en m’annocant cette belle nouvelle. Je t’embrasse pour l’occasion. Amitié. Thierry

  12. lubesac dit :

    Ton dialogue imaginaire va vite être très réel.
    Les questions vont affluer et je n’ai aucun doute : tu vas très bien savoir répondre

    • tby dit :

      @ Lucette : Il est déjà commencé, c’est juste la forme qu’il prend ici qui est imaginaire. Je t’embrasse Lucette. Thierry

  13. il y a les auteurs qui parlent tout bas dans le cercle de leur barbe, d’autres qui élargissent les ronds en larges veillées, tu ne seras pas surpris que je te situe sans barbe bien rasée. alors je m’installe autour de ton feu, je te raconte une petit histoire vraie :
    il y a quelques années, ma fille me demandait une petite soeur, je lui répondais en esquivant « je vieillis, ma chérie », elle rétorquait « mais quand tu seras enceinte tu seras tellement jeune ! » puis sans doute avons-nous joué aux animaux de la ferme avec les barbies…
    j’ai trois filles.
    et j’embrasse « Lotte » et son papa.

    • tby dit :

      @ Emmanuelle : Merci pour cette belle histoire vraie. Moi qui suis un admirateur de femmes enceintes, je ne peux pas la contredire. Vous etes si belles en portant deux fois la vie… Par contre tu as trois filles ? Si elles te ressemblent, je préfère ne pas m’imaginer les dialogues ménagers. Rire. Je t’embrasse et pour Lotte, je n’y manquerais pas. Amitié. Thierry

  14. Arc-en-ciel dit :

    Bonjour Thierry. Je viens te dire que j’ai mis mon blog en pause pour une durée indéterminée… je réfléchis… (sourire).
    A bientôt, amitié.

  15. Odile dit :

    Bonjour Thierry,

    Un sourire..à la fois attendri.. et espiègle … pour ce dialogue image…(nana)nère…
    C’est vrai que nos petites Têtes Blondes ont cette propension, .. à nous poser les questions .. existentielles!
    Et Toi …. l’air de rien …tu lances ton gallet .. sur la marelle de la Vie … pour atteindre .. en ricochets .. les portes …de son ciel …en expliquant .. au fur et à mesure .. à ta Petite.. certains de tes dogmes .. qui sont censés lui permettre .. d’y accéder aussi …

    Quelle jolie démonstration que la tienne .. que de conclure .. qu’au final même si l’objectif est à teint pour vous deux…le bleu du ciel n’a pas les mêmes nuances …l’essence il et elle .. c’est que ce soit le même!

    Bon mercredi,

    Odile
    .-= Odile son dernierblog ..Tu as cousu mon coeur de fil blanc … de ma petite Angitia … =-.

    • tby dit :

      @ Odile : Oh le beau commentaire que voilà. Sourire. Ouvrir la porte, montrer aux enfants que le monde est grand et que l’on ne doit pas avoir peur de la grandeur, sauf quand celle-ci devient folle. Amitié. Thierry

Laisser quelques mots