Devenir

Du 15 09 2009 § 40 Commentaires § Mots-clefs : , , , ,

Cimetière de bateaux

J’ai rencontré un homme sur le port de Camaret. Il avait la même fascination que moi pour ces bateaux abandonnés là, condamnés à une pourriture lente et inexorable. Voyant l’étincelle qui brillait dans mes yeux alors que je reconnaissais celle qui illuminait les siens, il me disait : «C’est l’image du devenir.»

J’ai gardé cette phrase au chaud dans mon cœur et je vous livre les images du «devenir» de ces êtres, oui je crois que les bateaux ont une âme, autrefois convoités, aimés et respectés…

Langoustier désarmé Camaret

Ils gisent là sans sépultures, leurs âmes et leurs secrets offert à tous les vents, à tous les regards, à toutes les violences.

Bateau rouillé Camaret

Rougissant de honte ou de vieillesse ?

Coque de bois Camaret

Comme la peau du marin qui ploie sous le poids du soleil et du sel ?

Safran Langoustier Camaret

Condamnés a exposer leurs organes désormais inutiles.

calfat au vent Camaret

Leur lingerie flottant aux vents…

Proue Camaret

Autrefois si fiers, les proues bravant les tempêtes et les océans.

Timonerie Camaret

De cette fierté ne reste que du bancal, du ballant.

Intérieur langoustier Camaret

De l’ouverture aux regards et au temps.

Dissolution Langoustier Camaret

Le point de rouille, l’éclat dans la peinture, autant de mémoire qui s’affaisse…

Décomposition bois langoustier Camaret

Le lichen, un ami sûr qui tente de les couvrir avec pudeur.

Putréfaction Camaret

Mais rien n’échappe à la putréfaction.

Bateaux liés Camaret

Ici, un mariage de raison ?

Coque bois délabrée Camaret

Toute évasion est impossible, les haussières sont solides.

Cimetière de bateaux Camaret

Elle est posée là, captive.

Coque bois forme Camaret

Pensant avec plaisir à ses rondeurs.

Intérieur bateau Camaret

À son ventre vaste et chaud.

Bateaux abandonn&eacutes Camaret

Elle abomine ces noces forcées.

Cette étreinte...

Ce baiser éternel et obscène.

Pont délabré Camaret

De celui qui ne sait qu’exposer ses entrailles.

Bateaux en ruine Camaret

Maudissant cette fusion imposée et cruelle.

Deux bateaux cimetière de Camaret

Alors elle regarde l’autre… Son bleu qui irradie le gris du ciel.

Intérieur épave Camaret

Lui qui ne daigne un regard vers son cœur qu’elle lui offre pourtant ouvert…

Devenir, destinée, disparaître.

À bientôt.
Amitié
Thierry

Bouton de la page d'accueil

Bouton de la page de l'auteur

{lang: 'fr'}

40 Commentaires

  1. Seb dit :

    Hi hi hi…il va couler ton bateau!!!
    Tres belles photos by the way!

    • tby dit :

      @ Seb : Il coule à chaque marée haute… Oui, pour les photos, je n’ai pas mis les moches. Rire. Je veux dire par là que je ne suis pas photographe mais que l’ère du digital a quelque chose de bon, sur cent images tu en trouves quelques unes de bonnes.
      Bises
      Thierry

  2. Nikoo_ dit :

    magnifique…_

  3. pandora dit :

    Tellement de poésie dans ce billet ;-)
    Et le temps qui passe, inexorable.
    On est bien peu de chose…

    Bises
    .-= pandora´s last blog ..Voyager avec la sep =-.

    • tby dit :

      @ Pandora : Parfois on rencontre des gens pendant ses voyages qui vous changent la vie d’un regard ou d’une phrase. Cet inconnu a touché exactement où je vibrais parce que c’est là qu’il vibrait aussi. Aurais-tu rencontré certains de ces personnages ?
      Merci de ta lecture mon amie. Thierry

  4. yannick dit :

    Bonjour Thierry,
    tu as su grâce à tes images et tes mots donner vie à ces bateaux le temps de l’article. ils m’ont paru vivants malgré toutes leurs faiblesses et le temps passé sur la grève…bravo pour avoir réussi à m’amener avec toi dans ta visite au cimetière.
    Comme toi, je pense que les bateaux ont une âme. cette idée m’est venu car en ce moment je lis « les aventuriers de la mer » de Robin Hobb, un cycle de fantasy en 12 ou 13 volumes. parmi les bateaux présents dans ce cycle, les vivenefs sont les plus remarquables. construites en bois-sorcier du désert des pluies, elles sont plus rapides que les autres bateaux et surtout ne font qu’un avec leur capitaine. le bateau et le capitaine sont reliés par une force qui fait qu’il n’ont pas besoin de se parler pour se comprendre et ressentent les émotions de l’autre. au bout de trois générations de capitaine de la même famille mort sur le pont du bateau, la figure de proue s’éveille et peut parler et bouger sa tête et ses bras. on dit alors que la vivenef s’est éveillée. elle peut donc s’entretenir avec n’importe quel humain ou bien avec une autre vivenef éveillée. la magie de cette histoire m’a fait réfléchir à l’âme des bateaux et je suis daccord avec toi pour dire que les bateaux ont bien une âme.
    Content de te retrouver à la barre de ton blog et heureux pour toi que tu ais fait cette navigation bretonne. ton article sur le cimetière des bateaux était un régal de poésie.
    je te dis à bientôt mon ami.
    Amitié

    Yannick

    • tby dit :

      @ Yannick : Merci de ton passage Yannick. 12 ou 13 volumes en Fantasy, je ne sais pas si j’en serais capable… J’aime pourtant bien cet univers, surtout si c’est bien écrit et que les aventures sont palpitantes. Oui, les bateaux ont une ame et c’est pourquoi les marins croient que les renommer porte malheur. Ils m’ont contés des mésaventures liées à ces changements de nom. Tiens, je vais te conseiller un livre, c’est celui de Vito Dumas mais attention, les marins m’ont confié que d’emmener ce livre à bord d’un bateau porte la poisse. Je souris mais je ne l’ai jamais emmené pendant une croisière. Rire. Merci de ta lecture et en attente de te lire sur ton blog. Amitié. Thierry

  5. Devenir dit :

    […] la suite : Devenir Cet article est sur : Le blog de Thierry Benquey Categories: Internet | Ajouter un […]

  6. Pat dit :

    magnifiques photos, texte poétique et émouvant. j’ai visité ce cimetière de bateaux et j’ai éprouvé à nouveau ce que j’avais ressenti…
    « objets inanimés, avez-vous donc une âme ? » écrivait Lamartine.
    La réponse ne laisse plus l’ombre d’un doute…
    Merci.
    Amitié.
    PAT
    .-= Pat´s last blog ..Retour =-.

  7. delphine alpin ricaud dit :

    Même passion pour ces « mourants ».
    Bravo Thierry, et les photos et les textes, reflètent l’ordre des choses exprimé par ces carcasses.
    .-= delphine alpin ricaud´s last blog ..PLENITUDE =-.

  8. Lyam dit :

    Jolie poésie illustrée !
    Ça m’a également fait penser à Robin Hobb et ses « aventuriers de la mer », une épopée de fantasy prenante et qu’on a du mal a lâché. Je trouve que c’est un très bon auteur de fantasy (j’ai commencé par lire « L’assassin royal »).
    Cela dit j’ai toujours été fasciné par la mer, l’océan et les bateaux qui permettent de ne faire qu’un avec elle. Et bien sûr les pirates (Merci à ma prof de littérature comparée)!
    D’où mon envie de vivre sur l’eau, un jour !
    Amitié.
    .-= Lyam´s last blog ..Evasion mélancolique =-.

    • tby dit :

      @ Lyam : Bonjour, décidemment ce Robin Hobb étant connu de mes lecteurs, il va me falloir m’y intéresser aussi. Vivre sur l’eau est une aventure… C’est en fait bien difficile et contraignant mais recèle des dimensions inaccessibles sur la terre ferme. Merci de ta lecture et à bientôt. Amitié. Thierry

  9. sylvie dit :

    bonsoir des jolies mots au clin d’un blog
    votre plume est très belle
    amitié Sylvie
    .-= sylvie´s last blog ..La mer chatouille ses phrases =-.

  10. edouard dit :

    Alors là tu me troues la coque et me laisses sur le cul comme un oeuf au plat. Je m’incline et m’écrase devant ce tour de force. Non seulement les phrases légendent avec poésie belle et puissante ces images, mais en plus on se prend à ta magie: tu anthropomorphises et donnes vie à ces épaves. Les écueils de la mer d’iroise et ses fantômes pourraient t’inspirer mille recueils. Bravo moussaillon. C’est superbe !
    .-= edouard´s last blog ..PASSION LETALE ET PARADOXES =-.

    • tby dit :

      @ Eddy : Merci mon ami, euh… Capitaine. J’aime antropomorphiser car je n’ai pas de mots pour faire le contraire. Ce que nous créons est une part de nous, contient une part de notre génie et de nos défauts. Merci de ton passage et de ce beau commentaire. AMitié. Thierry

  11. Lyam dit :

    En fait c’est une femme cette Robin Hobb ! ;)
    Bonne journée !
    .-= Lyam´s last blog ..Evasion mélancolique =-.

  12. Christian dit :

    Tes légendes portent embarquement de toute poésie sur ces âmes échouées mais qui ne cessent de nous parler, oui (je suis toujours fasciné moi aussi par ces cimetières marins-là.) Et ces superbes photos, comme des tableaux vraiment impressionnants. Merci, « Capitaine, ô Capitaine!… »

  13. Lilas dit :

    Texte illustré à la fois cru et sans pudeur, délicatement à fleur d’étrave… Il fait frais dans le dos et apaise tout à la fois par le baume de tes mots déposé.

    Contente de te relire ( le voyage avait l’air drôlement bien !)
    .-= Lilas ´s last blog ..Au hasard =-.

  14. sarah frane dit :

    Superbes photos, Thierry !

    je me croyais dans le port de Concarneau où j’aimais aussi aller voir ces vieilles carcasses qui ont vécu, et qui sont si belles de part leur histoire !

    merci pour ce partage

    bisous
    sarah
    .-= sarah frane´s last blog ..La couleur pourpre, un de mes films préférés, même des années après sa sortie =-.

    • tby dit :

      @ Sarah : Argh ! Horreur, j’apprends que Concarneau possède ce genre de cimetière seulement aujourd’hui… Bon, remarque le port est gigantesque à Concarneau et puis faire les courses et me taper la route avec un sac à dos plein de victuailles et boites de conserves m’avait passé l’envie d’explorer plus avant. Pour une prochaine fois donc. Merci de ton passage. Amitié. Thierry

  15. sarah frane dit :

    Thierry, je suis désolée de passer par là, mais je t’ai laissé un mot dans « contacts », et il ne veut pas partir (au sujet de Lulu et du soleil)
    voici ce que l’on me dit:
    « Your answer is incorrect. Cookies must be enabled to validate your response. »
    mais je n’ai pas de cookies !!
    écris-moi en contact chez moi, et ainsi je te remettrai ce que je t’avais écri, dans ma réponse,
    merci
    bisous
    sarah
    .-= sarah frane´s last blog ..La couleur pourpre, un de mes films préférés, même des années après sa sortie =-.

  16. sarah frane dit :

    faute : ce que je t’avais écrit avec un t, je fais des fautes d’inattention, de vitesse…
    .-= sarah frane´s last blog ..La couleur pourpre, un de mes films préférés, même des années après sa sortie =-.

  17. callivero dit :

    De très belles photos qu’accompagne un texte plein de sens et de saveur, quelle tendresse pour ces bateaux devenus vivants à nos yeux tout-à-coup !
    .-= callivero´s last blog ..Travailleuses, travailleurs ! =-.

  18. Stéphane dit :

    Bel hommage à ces vestiges, dont l’âme se meurt peu à peu et qui nous découvre leurs entrailles.

    Il est triste de constater que tant qui ont rendu de bons et loyaux services n’aient pas de retraite plus décente (aussi bien ces navires que les hommes)

    • tby dit :

      @ Stephane : Oui, leur sort n’est pas enviable mais il est semblable à celui de beaucoup de nos vieux. Certains trouvent acquéreur et se voient sauvés, comme la Tante Fine, un bateau rencontré dans une de mes autres vies. (Cette vie m’a vu mourir et renaitre plusieurs fois)
      Amitié und wie sie es sagen : Halte die Ohren steif. (ce que je n’ai jamais compris. SOurire.)

  19. Sandy dit :

    bonjour!

    « Devenir », oui triste réalité du devenir de ceux qui ont eu une vie et qui, trop usés, trop vieux, passés de mode, n’en ont plus.

    Victime de l’abandon, pourrir sur pied ou sur fond, dans l’indifférence et attendre on ne sait quel événement qui éliminera toute trace d’existence. S’effacer… sauf dans des clichés postés là, sur un blog.

    Amitiés,
    Sandy
    .-= Sandy´s last blog ..A découvrir : Le Sang Des Chaînes… =-.

    • tby dit :

      @ Sandy : Oui, c’est la magie contenue dans nos médias, saisir l’instant et le conserver pour un temps, (penser à jamais serait déplacé), cela me donne cette impression lorsque je regarde des films ou des photos en pensant que les personnes que tu y vois sont toutes mortes depuis bien longtemps. DEVENIR. Amitié. Thierry

  20. Teb dit :

    Ces bateux me font penser à ces vieillards casés et usés par le temps et le travail,mais qui ont malgré tout tant à nous apprendre !!!
    .-= Teb´s last blog ..Je suis allée…. =-.

    • tby dit :

      @ Teb : Oui, nous mettons (ni vous ni moi mais les autres) nos vieillards dans les placards et les mouroirs. Pourtant, effectivement ils ont tant à nous apprendre. Amitié. Thierry

  21. Vanina dit :

    Il m’est arrivé aussi de « rêver », fascinée, devant de telles épaves ; et vogue l’âme.
    De jolis mots soulignent les maux des bateaux.
    Sourire
    Vanina
    .-= Vanina´s last blog ..Il est passé par ici, il repassera par là… – par V =-.

    • tby dit :

      @ Vanina : Oui, fascination est le mot. Mes préférées sont celles où il ne reste plus que le squelette, étrange ressemblance avec les poissons morts eux aussi. Au plaisir de nos échanges. THierry

Laisser quelques mots