Archive pour la Catégorie ‘wolfskinder’

Miniature de l'image de l'article

Wolfskinder. Fin

Du 19 06 2009 § 32 Commentaires § Mots-clefs : , ,

Nous apprîmes le russe et je comprenais enfin les mots qui s’étaient gravés dans ma mémoire en cette journée funeste. Ce chauffeur soviétique hurlait : « Mon fils ! Il pourrait être mon fils ! Pardon ! Pardon ! » Je ne saurai jamais le nom de cet homme, aussi je l’ai nommé Serguei, idiotement […]

Miniature de l'image de l'article

Wolfskinder. Part 8

Du 19 06 2009 § 11 Commentaires § Mots-clefs : , ,

L’après-midi se passa dans le silence, Lievchen et moi visitâmes les maisons restantes, pendant qu’Adolf allait à la mairie. Notre butin fut maigre, quelques conserves ici ou là. Nous avions malgré tout de quoi manger à notre faim pour des semaines. Le soir venu, nous mangeâmes la soupe des voisins qui était excellente. Adolf n’avait […]

Miniature de l'image de l'article

Wolfskinder. Part 7

Du 19 06 2009 § 9 Commentaires § Mots-clefs : , ,

Au matin, la vide désespérance de notre foyer fut terrible, effaçant d’un mouvement de cil la joie de la veille. Adolf se mit en quête de bois pendant je j’allumai un feu avec le reste des tiroirs. Il nous fallait un plan. Lorsque mon frère revint, les bras chargés de bûches, les dernières patates de […]

Miniature de l'image de l'article

Wolfskinder. Part 6

Du 19 06 2009 § 8 Commentaires § Mots-clefs : , ,

Nous mangeâmes lentement, laissant chaque particule de cette nourriture se distiller dans nos organismes. La moindre miette disparut dans nos corps affamés. Nous sentions cette belle énergie nous emplir lorsque nous prîmes la route. Adolf cherchait visiblement la direction à prendre. « – Winnetou, Livia et moi tenons à te dire combien nous admirons le […]

Miniature de l'image de l'article

Wolfskinder. Part 5

Du 19 06 2009 § 9 Commentaires § Mots-clefs : , ,

La nuit fut angoissante, les loups avaient hurlé longtemps. La lumière spectrale de la lune donnait une allure irréelle au paysage, chaque ombre semblant être une menace, une gueule bardées de crocs, avide de nos chairs. Je m’imaginais les fauves tenant conseil, ravis de l’abondance de nourriture, cherchant à ordonner le chaos qui résultait de […]