Archive pour la Catégorie ‘Poésie’

Miniature de l'image de l'article

J’attends…

Du 18 02 2015 § 40 Commentaires § Mots-clefs : , , ,

© Ivo Rackwitz J’attends… Ils sont passés comme le flot qui détruit et ravage. Ils sont passés comme la vague qui emporte les plages. Ils sont passés comme la tempête, celle qui tue les poètes. Il ne reste que les débris… De vie, de lui. La maison des voisins qui brûle dans la nuit. J’ai […]

Miniature de l'image de l'article

J’ai oublié…

Du 18 08 2010 § 21 Commentaires § Mots-clefs : , ,

J’ai oublié le nom de chaque larme, le nom des larmes versées. Celles de l’enfant que j’ai été, des pleurs pour rire ou pour chialer. Ces eaux d’adolescence qui jaillissaient comme des essences, ces passions, ces nectars du trop peu ou trop tard. Elles nourrissaient des colibris, ces beaux oiseaux au nom joli. J’ai oublié […]

Miniature de l'image de l'article

Enfants

Du 24 04 2009 § 33 Commentaires § Mots-clefs : , , , ,

Mon Lulu, mon amour, je pense fort à toi. Ta petite sœur est maintenant plus grande que toi… Un paradoxe dans notre monde du rêve, du cauchemar parfois. L’image qu’il me reste de tes presque quatre ans est celle d’un enfant resplendissant. Je m’efforce de chasser celles de l’incendie, c’est en vain, elles me visitent […]

Miniature de l'image de l'article

Regard d'enfant.

© sablemouvant Deux petits points sur la grande terre. Deux petits points où passe la lumière. De quoi veux-tu nourrir ses yeux ? De l’abject ou du merveilleux ? Ne t’en fais pas, il ne te juge pas. Non, il devient grand. De tes gestes il apprend. C’est plus tard qu’il décidera S’il doit t’aimer […]

Miniature de l'image de l'article

Die Halde de Paul Celan.

Traduction libre et originale d’ Emmanuelle Grangé et Thierry Benquey d’un poème de Paul Celan : Die Halde Neben mir lebst du, gleich mir : als ein Stein in der eingesunkenen Wange der Nacht. O diese Halde, Geliebte, wo wir pausenlos rollen, wir Steine, von Rinnsal zu Rinnsal. Runder von Mal zu Mal. Ähnlicher. Fremder. […]