Au-delà des couleurs 5

Au-delà des couleurs Sentir vert Copyright Marisa Jacobi

Benjamin, un peu en colère, pense à la couleur verte. Hop ! Lulu se trouve entouré d´orties. Benjamin lui dit: « Et maintenant, comment tu sors de là avec ce toucher vert ? » Lucien prend une ortie dans sa main et au grand étonnement de Benjamin, en fait une petite boule qu´il lui tend. Celui-ci ne veut pas la prendre, il a peur d´être piqué. « Sens ! », lui dit Lulu. Benjamin renifle et sent une douce odeur de menthe.

Lucien a transformé les orties en menthe. Tous deux se tombent dans les bras et tout est oublié. Benjamin fait apparaître une belle forêt autour d´eux, avec toutes les teintes de vert. De l´herbe tendre aux feuilles sombres des arbres, en passant par les lichens et la mousse, vraiment une belle forêt.

« Écoute ! », dit-il à Lucien. Une brise fait chanter les feuilles, caresse leur peau et fait craquer les branches. « La forêt nous parle. », dit Lucien qui prend un brin d´herbe et le porte à sa bouche. « Hummm ! J´aime le goût de l´herbe. Elles ne sont pas toutes bonnes mais celle-ci est vraiment juteuse, elle goûte comme l´odeur. » Benjamin prend lui aussi un brin, s´allonge dans la mousse et regarde le ciel à travers les arbres. Pour un peu, il pourrait faire la sieste, lui qui a horreur de faire la sieste à la maternelle. Puis il sort de sa rêverie pour remarquer une odeur connue qu´il a senti pour la première fois l´année dernière.

Ça sent la mer. Le vent a tourné et il peut entendre les vagues. Son cœur est prêt à exploser de joie et d´excitation. Il se tourne et voit le sable de la plage ainsi qu´une immensité d´un bleu profond derrière la lisière du bois.

Au-delà des couleurs Toucher bleu Copyright Marisa Jacobi

Il regarde Lucien dont le regard plein de tendresse lui lance une invitation. Benjamin lui lance, en retour, un regard plein de gros mercis et nos deux amis courent vers l´eau. En un instant, ils se retrouvent nus et sautent dans les vagues. L´eau est fraîche et glisse sur la peau comme de la limonade.

De la limonade ? Oui ! Les petites bulles d´écume restent un instant sur la peau avant d´éclater. Benjamin admire son nouvel ami. « C´est bien la mer, Lucien, je n´y aurais pas pensé. » « Oh, j´ai beaucoup de temps. », répond Lulu. « T´as pas soif ? » « Oh, si une ÉNORME soif ! », répond Benjamin. Sur la plage se trouve un gros rocher, gros comme un camion. Lulu se dirige vers ce rocher et Benjamin aperçoit la source. Un filet d´eau sort d´une fente dans la pierre. Lucien met ses mains en coupe et boit longuement. Benjamin boit à son tour et cette eau de source éteint sa soif comme si elle le faisait pour toujours. L´eau a un léger goût de pierre, comme les pierres sentent bon parfois après une longue journée de soleil. « J´ai jamais bu une eau aussi bonne ! », déclare Benjamin.

Les enfants s´allongent sur le sable et contemplent le ciel. Ce ciel est d´un bleu intense, un bleu de soleil. Le bruit des vagues les berce. Ils sont heureux d´être ensemble, heureux d´être à la mer, heureux d´être amis. Au lointain se forme un gigantesque arc-en-ciel. Ces couleurs sont très lumineuses.

« C´est beau ! », dit Benjamin.

La fin.

Illustrations de Marisa Jacobi © 2004 – Tous droits réservés

Texte – © 2004 Thierry Benquey – tous droits réservés :

 CopyrightFrance.com

{lang: 'fr'}

Laisser quelques mots