Alzheimer…

Du 30 03 2008 § 11 Commentaires § Mots-clefs : , ,

Fugue Wassily Kandinsky 1914

Mes joyaux, mes souvenirs
Sont partis au vent du pire

Mes amis, mes amants
Sont partis au vent volant

Juste fanée comme une fleur
Tombent les pétales du cœur

Lorsque glacée de solitude
Lente décrépitude

Je cherche ma maison
Je cherche ma raison

En vidant les tiroirs
Je trouve un miroir

J’y vois une inconnue
Qui comme moi est nue

Nue dans la nuit
Nue de la vie

Image – Wikimedia – Fugue – Wassily Kandinsky – 1914 – licence :

Domaine public

Ce poème est mis à disposition sous un contrat Creative Commons.

Creative Commons License
{lang: 'fr'}

11 Commentaires

  1. insolite85 dit :

    L’image du miroir traduit vraiment la réalité triste et terrible de cette maladie.

  2. guyot dit :

    Tu nous renvoies aux peurs viscérales de tout être humain, la déchéance et l’oubli…

  3. Alain a le chic et jamais les tocs pour nous faire (re)découvrir les textes de ses amis. « Alzheimer » résonne, résonne…

  4. Bifane dit :

    Belle vision de la chose, qui échappe à la vaine tentative d’en faire le résumé, l’explication, la démonstration… Quelques détours qui suffisent, qui ont l’humilité de se garder d’en dire trop…
    C’est en même temps quelque chose, une situation, un état d’être qu’on imagine aisément, qui effraye en ce qu’il nous efface avant l’heure, en ce qu’il peut renier de nous et de ce que nous sommes, ou que nous étions, ou que nous avons cru être. Sommes-nous nos mémoires ? Je ne saurais dire, mais il me semble difficile d’être sans…

    • tby dit :

      @ Bifane : Bonjour mon lecteur. Je vois que tu écluses la catégorie poésie. Tu en auras vite fait le tour si le coeur t’en dit, je te conseille de visiter les contes par la suite. Au plaisir. Au fait, j’ai été jeter un oeil sur ton blog et je trouve que le design est beau. Je n’ai pas le temps de me plonger dans la lecture en ce moment, ce n’est que partie remise. Thierry

  5. Bifane dit :

    N’aie crainte, Thierry : je n’attends pas de réciproque. Je viens parce que j’en ai envie, je mets l’adresse parce qu’il y a une case pour ça, mais je ne cherche pas à draîner les lecteurs vers mon refuge. Tes écrits m’intéressent, ton écriture me captive, ton univers a quelque chose de saisissant. J’irai lire aussi tes contes, en soirée ou le week-end de préférence : la semaine, je n’ai pas assez de temps, et je n’aime pas être dérangé quand je lis…
    Bonne fin de semaine chez toi (en Allemagne si j’ai bien compris ?), il ne doit pas faire bien chaud en ce moment…
    Amicalement…

    • tby dit :

      @ Bifane : Sourire. Si ton écriture me séduit tu trouveras en moi un lecteur fidèle. Prends ton temps, le contenu de ce blog est chargé en émotions (parfois aussi humour) et tu sais pourquoi. Merci de ta lecteure. Amitié. Thierry

  6. Jojo D. dit :

    J’espère que ma grand mère ne se mettra pas à poil dans la rue en se matant dans un miroir, elle s’enrhumerait !
    .-= Jojo D.´s last blog ..Patrimoines =-.

  7. Odile dit :

    c’est écrit .. à la tendre encre pudique … et c’est très émouvant …
    Merci
    bonne soirée
    Odile

Laisser quelques mots